Follow:
Beauté

#Skinmasterclass : 10 idées reçues sur le soleil !

0 Flares 0 Flares ×


Vous le savez certainement si vous me suivez régulièrement, j’ai le privilège de participer cette année aux Skinmasterclass de La Roche Posay. D’ailleurs, je vous invite à lire l’article sur la toute première qui a eu lieu en février sur la peau des bébés ici, si vous ne l’avez pas déjà fait !


La Roche Posay et moi, c’est une histoire qui a commencé il y a très longtemps. Je connais très bien les gammes pour le corps de la marque et les solaires ! Ils accompagnent ma petite famille, tous les étés depuis des années.

Skinmasterclass : comprendre, apprendre et aider


Le but de ces formations organisées par La Roche Posay est de lutter contre la désinformation. Car (moi la première) on va très souvent se précipiter sur google quand on a un souci avec sa peau (enfin ça c’était avant, mais c’est une autre histoire). Le bon sens voudrait que l’on coure vers son dermatologue et pourtant, cela n’est pas si simple. Parler de sa peau, c’est parler de son intimité et la montrer aussi ; ce n’est pas évident !


La Roche Posay nous invite donc sur un thème précis à chaque fois à poser vos questions (et les nôtres) à des spécialistes pour avoir des réponses à nos tracas, petits et gros bobos. C’est un premier pas, cela permet de lutter contre les idées reçues. Mais bien sûr, je ne peux que vous recommandez d’aller voir des spécialistes. Ils sont là pour vous aider !



10 vérités sur les joies du bronzage !


Je me suis demandée comment partager tout ce qui a été dit pendant cette formation sur le thème du soleil. J’en ai déjà parlé l’année dernière sur le blog, et je ne veux pas faire maîtresse d’école avec vous. Je ne souhaite pas non plus vous assommer d’informations médicales.


J’ai donc eu l’idée de vraiment suivre le désir de La Roche Posay de lutter contre les désinformations et inepties que l’on peut lire parfois sur le net… Voici donc ma liste de 10 choses que vous ne savez peut-être pas sur le soleil, l’exposition et les joies du bronzage !



1/ Le soleil, c’est bon pour la santé et la vitamine D !


Oui, le soleil est bon pour la santé. Il apporte de la bonne humeur, et c’est scientifiquement prouvé ! La luminothérapie a été validée contre la dépression saisonnière en 2005.


De plus, sous l’effet des UVB, certaines cellules de la peau réagissent et synthétisent de la vitamine D. Elle est essentielle pour fixer à la fois le calcium et le phosphore. Elle prévient le rachitisme, l’ostéoporose chez les personnes âgées, et favorise la croissance chez les enfants. Cependant, il n’est pas nécessaire comme on peut le lire parfois de se dorer au soleil pendant 2 heures pour bénéficier de cet effet.


La vérité, c’est que 10 minutes suffisent. Quelques rayons sur votre visage ou même vos mains, pendant votre petite marche vers la boulangerie le matin, suffisent pour que les cellules se mettent en route.


2/ Le bronzage, c’est joli et sans risques.


Le bronzage est à la mode. Etre bronzé, cela signifie pour beaucoup de personnes être en bonne santé. Mais comme la dermatologue présente ce jour-là pour la Skin Master Class, quand je vois quelqu’un de bronzé, je vois un cancer.


La peau ne bronze pas pour vous faire plaisir. La vérité, c’est qu’elle essaye de se protéger. En effet, à l’intérieur de la peau se trouve des petites usines. Ces mélanocytes donnent non seulement la couleur de base de votre peau, mais aussi la couleur bronzée. Le soleil avec ses rayonnements agresse la surface de votre peau. Du coup en réaction, elles envoient en grand nombre des petits parasols pour vous protéger. Une peau bronzée est en fait, une peau qui a été agressée.


Avec le soleil, vous avez aussi de nombreux risques d’apparation et/ou d’aggravations de maladies et de lésions (on en reparlera plus bas dans l’article).


Et quand vous n’arrivez pas à bronzer… C’est que vos usines font grève. Mais au moins, vous faites naturellement plus attention aux rayons ultraviolets !



3/ Je suis dans ma véranda, je ne crains rien.


Il existe deux sortes de rayons ultraviolets émis par le soleil qui arrivent sur notre peau, les UVA et les UVB. Pour faire simple, les UVB sont des rayons courts, ils sont facilement arrêtés, par les nuages, les vitres et les vêtements. Les UVA sont des rayons longs. Cela signifie que d’une part, ils pénètrent plus profondément dans la peau pour détruire les cellules et que d’autre part, ils ont la capacité de traverser les nuages et le verre.


Quand vous vous pensez à l’abri dans votre véranda, en fait vous ne l’êtes pas. Les UVB sont arrêtés, mais pas les UVA. Si ces derniers sont responsables d’une pigmentation immédiate et passagère, ce sont surtout des rayons que l’on ne sent pas, mais qui sont toujours là. Pensez-y et faites attention.


4/ Je suis prête pour l’été avec des séances UV.


Nous allons reparler du coup des fameux UVA. Les gens viennent dans les centres de bronzage pour bronzer vite. Malheureusement, ces machines ne sont en fait que des bombes à UVA (avec un chouilla d’UVB), car ils permettent une pigmentation rapide. Le vrai bronzage, durable et ses jolies couleurs sont obtenus avec les UVB. Mais comme ils sont obtenus avec une période plus ou moins longue selon les individus, ils ne sont pas utilisés dans les cabines. Notez quand même que les deux sont dangereux.


Et comme écrit précédemment, les UVA pénètrent la peau jusqu’au derme. Ils entraînent parfois des dégâts cutanés qui peuvent s’avérer irréversibles : désordres pigmentaires et coloriels (que l’on appelle des photodermatoses), des allergies au soleil (photo-allergies), des réactions phototoxiques et sur plus long terme des cancers et un vieillissement prématuré.


Il est aussi faux d’affirmer que les cabines à UV vont lancer les petites usines à bronzer. Pas besoin de se bombarder de rayons cancéreux pour cela. Il suffit de prendre des gélules de bêta-carotène et d’antioxydants pendant 1 mois avant les vacances et vous serez tout aussi préparé à bronzer vite et sans danger (enfin si vous voulez vraiment bronzer).



5/ Une crème SPF 50 me protège 50 minutes ?


Le SPF ou FPS signifie Facteur de protection solaire. On calcule l’indice de protection en fonction de l’indice UV, du temps, de l’heure d’exposition et de la peau. En gros, on compare le temps nécessaire pour « obtenir » un coup de soleil avec et sans produit. Effectivement, l’indice de protection représente le temps nécessaire pour qu’un coup de soleil apparaisse. Cependant heureusement, l’indice 50 ne signifie pas le nombre de minutes de protection !


Le niveau de protection faible équivaut à un FPS compris en 6 et 15, moyen entre 15 et 30, haut entre 30 et 50 et très haut pour les protections 50+. La double protection (UVA et UVB) doit être inscrite sur le produit.


Il faut réappliquer sa crème toutes les deux heures et ne pas lésiner sur la quantité !


6/ Ma crème de jour a un SPF 20, je suis protégée toute la journée !


Avoir une protection solaire dans sa crème de jour, c’est mieux que rien du tout, soyons d’accord là-dessus. Cependant, le souci d’avoir cela dans sa crème peut donner une fausse impression de protection qui va durer jusqu’au soir.


Certes, si vous sortez juste au soleil le matin pour vous rendre au travail, vous serez protégé le temps d’aller et d’arriver à destination. Mais la protection que vous allez appliquer ne va pas durer dans le temps. Il faut normalement appliquer une crème solaire toutes les deux heures. Alors vous allez me dire… Mais je suis maquillée, je ne peux pas remettre de la crème solaire de toute façon. Sachez qu’il existe maintenant des sprays qui protègent très bien et que vous pouvez réappliquer en journée.


Enfin, ce n’est pas parce que vous avez mis de la crème solaire, qu’il ne faut pas faire attention : lunettes de soleil et chapeau, s’il vous plaît ! Oui, les yeux aussi peuvent souffrir des rayons du soleil.



7/ Je tartine bébé de crème et tout va bien.


Le sujet bébé est revenu pas mal sur le sujet lors de cette Skin Master Class. On se rend bien compte que l’on doit bien protéger ces enfants du soleil et c’est une très bonne chose. Nous sommes responsables de leur santé et de leur capital soleil. Sans compter, que nous leur donnons l’exemple et leurs habitudes futures !


Dans l’idéal, les enfants ne doivent pas être exposés au soleil, et surtout pas un bébé de moins de 3 ans. Mais bien sûr dans la vraie vie, ce n’est pas toujours aussi simple. Il faut donc le protéger au maximum avec une crème solaire adapté, un chapeau, des lunettes de soleil et des vêtements anti-UV.


Il vaut mieux éviter d’enduire complètement un bébé de crème solaire. S’il est légèrement exposé, on peut lui mettre de la crème solaire pour bébé sur le visage en évitant le contour des yeux et la bouche. Il faut également éviter les mains, car il les met souvent à la bouche.


Enfin, si toute la famille peut mettre la crème solaire destinée aux enfants, il ne faut pas faire l’inverse. Ils ont besoin d’une crème solaire adaptée à leurs âges et surtout sans allergènes.


8/ J’ai des taches sur la peau, mais je n’ai pas été au soleil !


L’exposition au soleil agit comme un retardeur. Vous ne vous êtes probablement pas exposés au soleil cet été, mais les taches qui apparaissent proviennent certainement d’exposition d’années précédentes.


Il est possible d’utiliser des crèmes dépigmentantes avec de l’acide glycolique ou de l’acide azélaïque. Mais surtout, il faut continuer à se protéger du soleil avec de la crème solaire. Le soleil fait apparaître les taches, mais il peut aussi les aggraver.


Le dermatologue possède également différentes solution pour corriger les taches (lasers, peelings, cryothérapie…). Lui seul peut faire un diagnostic précis et vous proposer un traitement adapté au type de taches qui vous affecte.



9/ J’ai un masque de grossesse, mais je ne suis pas enceinte.


Le fameux masque de grossesse dont tout le monde parle… Des tâches brunes sur le visage que l’on appelle en fait, un mélasma.


Contrairement à ce que les gens racontent, un mélasma n’est pas forcément réservé aux femmes enceintes. S’il peut apparaître pendant une grossesse, dans 80% des cas, la personne n’attend absolument pas un enfant. Il s’agit avant tout d’une prédisposition génétique (90% des cas). Mais il peut aussi dépendre d’un changement de pilule et des hormones.


La bonne nouvelle, c’est que si vous l’avez pendant votre grossesse, le mélasma disparait à 9 chances sur 10 de disparaitre. Si c’est génétique, il peut réapparaitre les étés suivants. Une protection maximale est de rigueur de toute façon !


10/ Gratter un grain de beauté donne le cancer.


Le mélanome est un cancer en forme de tâche brune qui ressemblent à un grain de beauté. Cela atteint les petites usines à pigments de la peau dont on a déjà parlé dans cet article. Dans 20% des cas seulement, ce cancer concerne un grain de beauté qui dégénère. Mais la plupart du temps, il s’agit d’une nouvelle tache qui apparaît et qui a l’air bizarre par rapport à d’habitude.


C’est pour cela qu’il faut surveiller votre peau attentivement. Surtout pour déceler les nouvelles tâches bizarres ou en d’autre terme, les vilains petits canards.


Pour surveiller votre peau ou celle de vos proches : la fameuse méthode ABCDE.



Gratter un grain de beauté ne donne absolument pas un cancer. S’écorcher peut arriver et il n’y a pas d’inquiétudes à avoir.


Cependant, à la moindre suspicion si vous ne vous souvenez pas que vous aviez cette tâche, si elle vous semble anormale… Allez consulter. Le dermatologue examinera votre peau et fera un prélèvement au besoin pour un examen en laboratoire.



J’espère qu’après lecture de cet article, vous ferez attention à bien vous protéger du soleil ! Cette expérience avec l’équipe La Roche Posay à l’Hotel Off Paris Seine a été formidable. Merci à l’équipe, à l’hôtel, à la dermatologue présente et à la photographe qui a fait de magnifiques clichés !


[Crédit photo : Emilie Deville]
[Article sponsorisé]

Un concours sur mon compte twitter est organisé en partenariat avec La Roche Posay, trois gagnantes remporteront le lot ci-dessous !

Share on
Previous Post Next Post

10 Comments

  • Reply Manon Godard

    Merci beaucoup pour cet article complet que j’ai trouvé très intéressant !!

    juin 5, 2017 at 12:43
    • Reply Aurélie

      Merci à toi de l’avoir lu 😀 Bisous

      juin 5, 2017 at 1:10
  • Reply AMAL68

    Très bien ton article et tout ce que tu as écrit est bien vrai.
    Je le constate sur moi, je déteste mon teint blafard et je me suis pendant des années exposée sans beaucoup de précautions et aujourd’hui, j’ai des taches et un vieillissement de la peau que je trouve prématuré.Je suis certaine que c’est dû au soleil alors j’ai beaucoup de remords.
    J’ai un fils de 23ans qui fait attention et met de la crème solaire et c’est intelligent, il faut effectivement donner de bonnes habitudes à nos enfants.
    Merci pour la qualité de cet article qui en fera réfléchir plusieurs, je le souhaite vraiment!

    juin 5, 2017 at 2:25
    • Reply Aurélie

      Merci beaucoup ! Oui je connais le souci des taches. Une fois, j’ai oublié de mettre de la crème sur les mains de mon fils et depuis, il a des taches de soleil 🙁 J’ai beaucoup de remords, depuis je suis un peu psychorigide sur la crème lol ET mon fils a pris aussi l’habitude. J’espère aussi que je ferais réfléchir quelques personnes avec cet article. Parfois je lis et entend des trucs qui me hérissent le poil !

      juin 5, 2017 at 5:57
  • Reply Le boudoir d'Amandine

    Coucou !

    Merci beaucoup pour cet article qui est très intéressant ! Je trouve ça super ce genre de lecture, ça change du maquillage et c’est instructif !
    Je ne vois pas l’intérêt de faire la crêpe pendant des heures (bon sauf si y’a un bon bouquin et qu’on voit pas le temps passer). Je me limite à 1h grand max avec de la crème solaire, lunettes de soleil + chapeau. Je ne m’expose qu’en fin de journée aux alentours de 16h ou 17h mais pas avant.

    Depuis que je suis dans le Sud, j’avoue que j’aime bien avoir un teint un peu hâlé, je trouve ça joli mais je fais très attention à ne pas cramer. Ça me ferait chier de me payer un cancer car j’ai voulu faire un concours de bronzage avec X ou Y.
    En plus, comme je te le disais sur Twitter, j’ai une peau remplie de grain de beauté notamment les bras et le dos. D’ailleurs merci pour tes précisions sur les grains de beauté. Ma maman m’a toujours dit de faire attention que si j’en égratignai un je pouvais chopper le cancer.
    Ça fait un moment que je ne les ai pas fait contrôler par un dermatologue mais je regarde régulièrement si il n’y a rien d’anormal.

    Je ne comprends pas comment on peut exposer ses enfants sans protection. Quand on était petits maman nous mettait de la crème pour aller à la plage avec T-shirts par dessus, chapeau etc et on allait à la mer vers 16h. Je ne dis pas que le soleil ne passe pas à travers le t-shirt hein mais c’est une protection supplémentaire. J’ai une cousine qui en avait rien à secouer et qui allait à la plage à n’importe quelle heure avec son fils et ce sans protection…

    Bon je t’ai écrit un pavé lol

    Bisous !

    juin 5, 2017 at 6:29
    • Reply Aurélie

      Coucou Amandine !

      Mais je t’en prie ! Ca m’a fait plus que plaisir d’écrire un nouveau volet dans ma rubrique Cosmétologie. Ces articles ne sont pas facile à écrire, mais ils font partie de mes favoris. Ah écorcher ses grains de beauté, c’est une croyance de grand-mère. Comme plein de trucs bizarres que l’on te dit quand tu es petit ! J’aime bien les pavés ne t’inquiètes pas 😉 BIsous !

      juin 5, 2017 at 7:38
  • Reply Myrtilla

    Ah ben j’ai beaucoup appris grâce à ton article, merci beaucoup ! Et il y a une semaine je me suis écorchée un grain de beauté, qui s’est même mis à saigner. Je me demandais si c’était grave, du coup je suis heureuse de savoir que non ^^ Bisous !

    juin 6, 2017 at 7:16
    • Reply Aurélie

      Coucou ! Non ce n’est pas grave en soi, comme l’a dit la dermatologue ce jour-là ce sont des choses qui peuvent arriver 😀 Après une plaie reste une plaie, fais juste attention 😀 Bisous !

      juin 6, 2017 at 9:26
  • Reply Ô Boudoir Parfumé

    J’ai beaucoup aimé ton article que j’ai lu au moment de sa sortie. Je connaissais certaines choses, mais tu m’en as appris d’autres.
    J’étais par exemple restée sur la croyance que gratter un grain de beauté était grave. D’ailleurs, je trouve ça difficile de savoir quand un grain de beauté évolue ou quand on en a de nouveaux, surtout si on en a pas mal de base….parfois je me dis « tiens il a changé » et puis finalement je ne sais plus. C’est parfois bien d’avoir un chéri aussi qui ausculte le dos lol

    juin 23, 2017 at 10:39
    • Reply Aurélie

      Merci ! La dermatologue nous a parlé des selfies de ses grains de beauté. Ca a l’air bête, mais c’est une très bonne idée ! On se prend bien en photos sous toutes les coutures parfois… Autant que cela nous sauve la vie 😉 Un chéri qui connait notre corps par coeur, c’est bien aussi ahah

      juin 23, 2017 at 10:57

    Laisser un petit mot

    0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 Pin It Share 0 0 Flares ×
    %d blogueurs aiment cette page :