Follow:
Cosmétologie

INCI : comment lire une liste d’ingrédients

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 0 Flares ×

A priori, nous achetons tous des produits cosmétiques. Parfois sans savoir ce que ces bouteilles et pots contiennent. Certains sont doués, d’autres essayent, mais il est difficile de déchiffrer complètement une liste d’ingrédients. Que cela vous passionne, que vous avez déjà quelques notions ou pas du tout, cet article est pour vous !

Tout d’abord, sachez que l’Europe a rendu obligatoire l’utilisation de la nomenclature internationale INCI Nomenclature Internationale des Ingrédients Cosmétiques, élaborée en 1973 par la Cosmetic, Toiletry and Fragrance Association (CTFA) depuis 1998. Cette liste unique a été voulue pour permettre un langage de compréhension commun pour tous les pays, de pouvoir comparer les produits entre eux. Néanmoins, remplie de noms barbares… Cette liste d’ingrédients est peu accessible au consommateur.

Aujourd’hui, je vous propose de plonger à la découverte de cette fameuse liste INCI.

Définition d’un ingrédient

Un ingrédient est une substance chimique ou une préparation d’origine synthétique ou naturelle, à l’exclusion des compositions parfumantes ou aromatiques, entrant dans la composition des produits cosmétiques.

Il faut savoir que la liste d’ingrédients est obligatoire sur l’emballage ou le récipient. Si la place n’est pas suffisante, vous trouverez toujours une petite icône (ou une note) représentant un cahier avec un doigt, indiquant qu’il faut se reporter sur la notice ou autre. Cette liste est toujours précédée du terme « ingrédients ».

Ils sont toujours inscrits dans l’ordre décroissant de leur masse au moment de leur incorporation. Par contre, les ingrédients en concentration inférieure à 1 % peuvent être indiqués dans le désordre, après ceux en quantité supérieure à 1%.

Les colorants sont inscrits après tous les autres, en toute fin, dans un ordre quelconque.

Drôle de langage

D’après la réglementation, les éléments de base sont inscrits dans les liste d’ingrédients dans leur nom latin de la pharmacopée européenne. Les noms chimiques sont indexés par leurs noms CFTA, les noms de plantes sont indexés par leurs noms dans le Linné et les colorants par leurs numéros dans le Colour index.

Ainsi, l’huile d’une plante :

  • Le nom botanique de la plante en latin : « Helianthus Annuus » pour le tournesol.
  • La partie de la plante dont l’huile est issue en anglais : « leaf » pour les feuilles, « flower » pour les fleurs, « peel » pour les écorces d’agrumes, « seed » pour les graines, « kernel » pour le noyau, etc.
  • S’il s’agit d’une huile, c’est en anglais « oil » et  un extrait végétal « extract ».

Les colorants sont des numéros précédés des lettres CI. Par exemple, CI 75470 correspond à la couleur cochenille. Attention, il ne faut pas confondre colorants et pigments !

liste ingrédients

D’abord, je tiens à signaler que je ne souhaite pas faire un article sur les ingrédients dangereux ou ce genre de choses. Je souhaite surtout vous expliquer les différents types d’ingrédients que l’on rencontre le plus souvent dans les formules cosmétiques. De même, j’écris cet article pour vous permettre de mieux les reconnaître derrière leurs noms barbares.

Les différents types d’ingrédients

Les tensio-actifs

Derrière cette famille se cache les bases lavantes.  Il y en a plusieurs sortes et sont incontournables dans les soins. Pour faire simple et court, il y en a deux sortes, ceux qui ont un contact très court avec la peau et ceux qui restent plus longtemps.

Ils sont classés en quatre catégories :  les cationiques, les anioniques, les amphotères et les non-ioniques. Selon leurs origines, les tensioactifs peuvent être plus ou moins moussants plus ou moins irritants. Les cationiques et anioniques sont réputés irritants et les deux autres sont les mieux tolérés par l’épiderme.

De manière générale, dans la liste INCI, vous devez repérer les mots qui finissent par sulfates : l’ammonium laureth sulfate ou le sodium laureth sulfate (les plus irritants). Mais les tensioactifs se cachent sous différents noms : caprylyl/capryl glucoside, cetyl betaine, coco-betaine, disodium laureth sulfosuccinate, glycol stearate, lauramidopropyl betaine.

Les solvants

Les ingrédients de cette catégorie sont des liquides permettant de dissoudre et de diluer d’autres substances. L’eau par exemple est considérée comme un solvant.  Il existe plusieurs familles de solvants, les plus connues sont les solvants organiques (hydrocarbures). Dans cette famille, il y a l’alcool, les cétones (l’acétone), les esters, les ethers, les ethers de glycol (phénoxyéthanol ou phénoxytol), entre autres.

L’INRS Institut National de Recherche et de Sécurité à déclaré que tous les solvants organiques étaient, à divers degré, irritants pour la peau et les muqueuses.

Si on doit prendre un exemple, l’alcool est un solvant populaire, car il s’évapore vite et laisse un effet frais. Pour le reconnaître, il y a écrit sur la liste INCI : alcohol, alcool, ethanol, ethyl alcohol, alcohol denat. Il ne faut pas confondre ces alcools avec les alcools gras comme l’alcool éthylique : cetyl, cetearyl,  stearyl, behenyl alcohol. Autre alcool que l’on peut trouver l’alcool benzylique, qui est un conservateur et un agent parfumant pas irritant, mais potentiellement allergisant. On le retrouve sous les noms benzylalcohol, benzyl alcohol, benzylic alcohol.

Les conservateurs

Ils inhibent le développement des micro-organismes dans les produits cosmétiques. Ce sont ces ingrédients qui permettent de ne pas avoir de bactéries dans nos pots de crème.

Il y a plusieurs types de conservateurs que vous connaissez, j’en suis sûre. Il y a les parabens, les plus connus et les plus craints. Ils sont utilisés, car actifs contre un large spectre de bactéries et de champignons. Ils sont souvent dilués dans le phénoxyéthanol, qui est lui-même un conservateur. Les parabens sont de plus en plus remplacés par des conservateurs plus naturels ou des substances qui se dégradent moins rapidement qu’eux.

Une proposition de loi visant à interdire deux substances de la famille des parabènes : butylparabène et du propylparabène a été adoptée le 3 mai 2011 à l’Assemblée nationale. A partir du 30 octobre 2014, la Commission européenne a interdit à la vente des produits cosmétiques contenant les parabens suivants : isopropylparaben, isobutylparaben, phénylparaben, benzylparaben et pentylparaben.

Dans la liste INCI, vous pouvez reconnaître les conservateurs en cherchant tous les ingrédients qui finissent par -paraben. Vous pouvez aussi chercher le phénoxyéthanol, l’alcool benzylique, le calcium benzoate, le méthylbenzoate, le linalol, le benzoate de sodium, le chlorhexidine digluconate.

Parfum/Fragance

Certains ingrédients sont juste inscrits sous une dénomination générale comme Parfum/Fragance. Les recettes de fragrances étant des secrets industriels, les manufacturiers ne sont pas tenus d’en divulguer les ingrédients. Cachés sous cette appellation valise, se cachent donc plusieurs substances. Les industriels ont pour seule obligation de n’avoir sous ce nom que des substances parfumantes.
Mais comme 45 % des cas d’allergies de contact sont dus aux substances aromatiques, les industriels sont dans l’obligation de les inscrire sur la liste INCI depuis le 11 mars 2005, si la concentration dépasse les 0,001 % (produits non rincés) et 0,01 % (produits rincés). Ces substances sont aux nombres de 26 :

  1. Alpha-isomethyl ionone
  2. Amyl cinnamal
  3. Amyl cinnamyl alcohol
  4. Anise alcohol
  5. Benzyl alcohol
  6. Benzyl benzoate
  7. Benzyl cinnamate
  8. Benzyl salicylate
  9. Butylphenyl methylpropional
  10. Cinnamal
  11. Cinnamyl alcohol
  12. Citral
  13. Citronellol
  14. Coumarin
  15. Eugenol
  16. Evernia prunastri
  17. Evernia furfuracea
  18. Farnesol
  19. Geraniol
  20. Hexyl cinnamal
  21. Hydroxycitronellal
  22. Hydroxyisohexyl 3-cyclohexene carboxaldehyde
  23. Isoeugenol
  24. Limonene
  25. Linalool
  26. Methyl 2-octynoate

liste ingrédients

Les hydratants

Il y a quatre sortes d’hydratants dans les produits cosmétiques :

  • Les agents humectants – il y a les acides aminés et vous trouverez également les ingrédients suivants : urea, sodium lactate, glycerin, propylene glycol, sorbitol, PEG.
  • Les agents filmogènes – il y a le collagène, l’élastine, la pectine, la gélatine, le chitosan,  et l’acide hyaluronique.
  • Les agents occlusifs – on trouve la vaseline, la paraffine (paraffin), l’huile de vaseline, le fameux mineral oil, mais aussi l’huile d’amande douce (prunus amygdalus dulcis oil), l’huile de germe de blé, le beurre de karité (butyrospermum parkii butter) et la cire d’abeille (cera alba).
  • Les agents lyotropes – la lanoline (lanolin), les céramides, et les acides gras essentiels.

Les humectants ont une forte affinité avec l’eau et donc la retienne mieux. Les filmogènes forment un voile semi-perméable tout en laissant respirer la peau, tandis que les occlusifs forment un voile imperméable qui a une plus longue durée de protection dans le temps. Et finalement, les lyotropes peuvent retenir l’eau aussi.

Les émollients

Tandis qu’une crème hydratante apporte surtout de l’eau à la peau, une crème émolliente apporte des lipides. Elle vise à rendre la peau plus souple et plus confortable. S’il n’y a pas assez de lipides dans la peau, celle-ci ne peut pas empêcher l’eau qu’elle contient de s’évaporer.

Parmi les émollients, on retrouve pas mal d’ingrédients déjà cités. Il y a donc la lanoline, les PEG, les huiles et cires minérales (paraffin, etc.), les huiles végétales, les huiles de silicones (dimethicone), le beurre de karité et de cacao, les alcools gras (arachidyl alcohol, batyl alcohol, behenyl alcohol, c12-13 alcohols, cetearyl alcohol, cetyl alcohol, coconut alcohol, isocetyl alcohol, etc.), les dérivés de glycérides (capric/caprylic triglyceride, cocoglycerides, palm glycerides…), le squalane, le squalène, et certains extraits végétaux.

Les silicones

Dans les faits, les silicones sont utilisés pour de multiples raisons. En effet, ils donnent plus de douceur, un meilleur étalement du produit, un touché non-collant et de la brillance. En outre, ils compensent également les effets desséchants des tensioactifs.
Ils existent plusieurs sortes de silicones. Pour les reconnaître, repérer tous les mots qui finissent par -icone et -siloxane, par exemple : cyclomethicone, dimethicone, cyclopentasiloxane, polysiloxane.

Pour lire une liste d’ingrédients

Je me répète, mais c’est article est destiné à vous aider à lire une liste d’ingrédients. Il n’a pas pour but de vous expliquer les différentes controverses de certaines substances. Je veux seulement, que vous sachiez à quoi ils servent et comment les reconnaître. Si vous souhaitez un article qui parle des dangers, etc., n’hésitez pas à me le faire savoir.

Ne vous inquiétez pas, vous n’avez pas besoin d’apprendre tout par cœur. Mais à force, on retient pas mal de choses et les listes INCI ont moins de mystères ! Mes sources sont variées, il y a ma connaissance personnelle, mes cours de cosmétologie, les livres comme celui de Rita Stiens, des sites très intéressants comme celui de l’Observatoire des cosmétiques, dont je vous recommande la consultation !

Share on
Previous Post Next Post

2 Comments

  • Reply Pollochone

    Merci pour cet article – qui a dû être très long à réaliser ! Il était très intéressant, pas du tout assommant 🙂
    J’ai eu l’occasion de consulter le site de l’observatoire des cosmétiques pour rédiger un de mes derniers articles justement, mais j’ai aussi couplé ce site à d’autres pour avoir des infos sur les mauvais produits – les polluants pour l’environnement, notamment.
    Je serais par conséquent très intéressée par un autre article plus relatif aux dangers de certains composants ! Tu expliques vraiment de manière très pédagogique en tout cas. Bisous 🙂

    septembre 16, 2016 at 1:15
    • Reply pladies

      Oui lol ! Gros pavé à lire et énorme pavé à écrire. J’y ai passé plusieurs jours, mais l’article me tenait à cœur. Mon côté pédagogique peut-être :p Merci beaucoup ! Je note pour l’article sur les dangers de certains ingrédients ! Bisous Bisous et merci.

      septembre 16, 2016 at 5:37

    Laisser un petit mot

    0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 0 Flares ×
    %d blogueurs aiment cette page :